« BIENVENUE AU GONDWANA », premier film de MAMANE – Sortie le 12 avril 2017

Par : Rémi Castillo | Durée : 1min 56sec | Postée : Il y a 1 mois | Chaîne : Jeunes Talents du Cinéma
Partager | Exporter | 346 vues | Notez
Avec Antoine Gouy, Michel Gohou, Digbeu Cravate, Antoine Duléry, Prudence Maidou, Lamine N'Diaye, Béno Sanvee, Binda Ngazolo …
 
Un jeune français idéaliste plongé en Afrique, des élections présidentielles controversées, un dictateur décidé à rester au pouvoir en trichant, deux hommes de main adeptes de géopolitique, un député français déterminé à vendre des asperges aux africains, une jeune et jolie révolutionnaire : Bienvenue au Gondwana !
 
MAMANE, de son vrai nom Mohamed Moustafa Moctari, est un humoriste français originaire du Niger où il est né en 1964. Mamane arrive en France au début des années 90 après une adolescence passée en Côte d’ivoire et au Cameroun.
Il vient y terminer des études en physiologie végétale. A la fin de ses études, comme la préfecture ne lui accorde pas le renouvellement de sa carte de résident, Mamane entame une vie de sans papiers, enchainant les petits boulots ingrats.
Il participe à un atelier de théâtre et se décide,  plutôt que de pleurer sur son sort, d’en rire. Il joue des sketchs et monte en 2002 son premier spectacle, « One Mamane Show ». Il se produira au théâtre de La Main d’Or et à la Comédie Bastille à Paris, respectivement en 2003 et 2004. En 2005, Mamane interprète son one man show dans toute la France lors d’une tournée dans des centres culturels.
Mamane rejoint l’équipe du Jamel Comedy Club en 2006. Il est ensuite repéré par Laurent Ruquier qui l’intègre dans son émission sur Europe 1 , « On va s’géner » comme chroniqueur.
Mamane débute à la télévision, toujours avec Laurent Ruquier, dans « On a tout essayé » sur France 2, en tant qu’humoriste et chroniqueur. En octobre 2006, le comique est recruté par la radio Africa N°1 pour y tenir une chronique dans laquelle il décrypte de manière satyrique l’actualité.
En 2007, Mamane joue son spectacle dans toute la France et fait ses premières représentation dans des pays francophones : en Suisse, au Maroc et au Sénégal. Mamane crée en 2008 son deuxième one man show qu’il nomme « Mamane malmène les mots ». Il se produit avec ce nouveau spectacle à la Bellevilloise, puis au théâtre de la Reine Blanche, à Paris. En 2009, il joue son spectacle au Lavoir Moderne.
Il se produit ensuite à l’Olympia en première partie du groupe de musique I Muvrini. Sur RFI, Mamane présente depuis 2010 une chronique humoristique « la République très très démocratique du Gondwana » dans laquelle il traite l’actualité quotidienne de façon décalée. L’émission remporte un franc succès sur Internet et possède de nombreux fans sur Facebook. Cette chronique est aussi diffusée dans" +D’Afrique". Mamane a aussi écrit cinq scénarios pour une campagne du Ministère de la Santé pour la prévention contre le Sida.
C’est avec un humour incisif et bourré d’esprit que Mamane décrypte le monde qui nous entoure en traitant de sujets comme l’immigration, la mondialisation, la langue française ou encore la démocratie.
Tous les sujets permettant de dénoncer les injustices plaisent à Mamane. Il peut ainsi s’exprimer sur le ton engagé qui lui est propre. Sans être moralisateur, Mamane sait  faire cogiter son public grâce à des textes intelligents et justes.