Eye HAÏDARA, Alban IVANOV et Benjamin LAVERNHE dans « LE SENS DE LA FETE » – Sortie le 4 octobre 2017

Par : Rémi Castillo | Durée : 2min 30sec | Postée : Il y a 2 semaines | Chaîne : Jeunes Talents du Cinéma
Partager | Exporter | 544 vues | Notez
Réalisé par Olivier Nakache, Eric Toledano
Avec Jean-Pierre Bacri, Gilles Lellouche, Jean-Paul Rouve …
 
Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d'habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l'orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie... Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu'à l'aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête.
 
Eye HAÏDARA, née le 7 mars 1983 à Boulogne-Billancourt, est une actrice française, ancienne membre de l’Académie internationale de théâtre créée en 2010 par Éric Vigner.
Eye Haïdara débute au théâtre sous les encouragements de son instituteur. Après un parcours scolaire classique, BAC option théâtre au Lycée Racine en 2001 puis un DEUG d’art du spectacle à la Sorbonne Nouvelle Paris 3 en 2003, Eye fréquente les cours de théâtre d’Acting International sous la direction de Robert Cordier.
C’est en 2006, sous la direction d’Audrey Estrougo qu’elle débute au cinéma dans Regarde-moi (2007) puis dans Film Socialisme (2010) de Jean-Luc Godard.
En 2010, elle fait son retour au théâtre, après plusieurs expériences cinématographiques, dans Les Voix de la gare du Nord de Claire Simon. Cette même année, elle intègre l’Académie internationale de théâtre et joue dans trois production du Théâtre de Lorient, La place Royale, Guantanamo et La Faculté(création au Festival d’Avignon 2012) mise en scène par Éric Vigner fondateur de l’Académie.
En 2016, c’est sous la direction de Tommy Milliot, ancien camarade de l’Académie, qu’elle multiplie les projets théâtraux, notamment dans Lotissement de Frédéric Vossier, spectacle lauréat du prix impatience 2016 et présenté au Festival d’Avignon cette même année.
Elle participe aussi à la création de Qu’elle ne meure de Roland Fichet une mise en scène de Gildas Milin au Théâtre national de Bretagne, elle est à l’affiche du film La Taularde (2016) d’Audrey Estrougo.
 
Alban IVANOV abandonne les bancs de l’école très jeune pour se consacrer à la comédie. Il s’inscrit aux cours d’improvisation théâtrale du célèbre Alain Degois. Désormais formé, le jeune homme rejoint la Ligue d’improvisation des Yvelines en 1997 puis la Troupe d’union en 2002. Le comédien est ainsi à l’affiche de nombreuses pièces dont Not mo MolièreFamille de stars ou encore L’Avare. Quelques années plus tard, il s’adonne au théâtre de boulevard aux côtés de Brigitte Fossey et Philippe Khorsand. Alban interprète parallèlement ses sketches sur les plus grandes scènes parisiennes : le Gymnase, le Bataclan, les Blancs-Manteaux et l’Olympia notamment. Au cours d’une de ses représentations, il se fait remarquer par Jamel Debbouze. Ce dernier lui propose, en 2009, d’animer la scène ouverte du Jamel Comedy Club et du Jam Sessions.
Ce tremplin lui offre de nouvelles possibilités. Grâce à ses numéros hilarants, Alban devient avec son complice Issa Doumbia le présentateur phare de la chaîne Canal Street. En 2011, il apparaît à la télévision dans le SAVBref., ou encore au cinéma dans Les Mythos.
 
Après une licence d'information communication et des cours du soir à l'école Florent, Benjamin LAVERNHE intègre la Classe libre et joue sous la direction de Jean-Pierre Garnier, Loïc Corbery, Paul Desveaux et Magali Léris.
En 2008, il entre au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris, où il travaille sous la direction de Mario Gonzalez, Yann Joël Collin, Dominique Valadié, Alain Françon et Olivier Py. Il retrouve ce dernier en 2011 pour interpréter Benvolio dans Roméo et Juliette.
Il tourne pour la télévision en 2008 dans La Cagnotte et en 2009 dans Les Méchantes, deux films réalisés par Philippe Monnier. On a aussi pu le voir récemment au cinéma dans Radiostars de Romain Lévy et dans Un beau dimanche de Nicole Garcia.
Benjamin entre le 1er octobre 2012 à la Comédie-Française en tant que pensionnaire pour jouer Lycante dans La Place Royale de Corneille mise en scène par Anne-Laure Liégeois. Il interprète également Oloferno Vitellozzo dans Lucrèce Borgia de Hugo mise en scène par Denis Podalydès, Clitandre dans Le Misanthrope de Molière mis en scène par Clément Hervieu-Léger, Flûte dans Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare mis en scène par Muriel Mayette-Holtz, Tognino dans La Trilogie de la villégiature de Goldoni mise en scène par Alain Françon et Marcellus, Reynaldo, 3e comédien, un capitaine, un messager, Osrik et 2e fossoyeur dans La Tragédie d'Hamlet de Shakespeare mise en scène par Dan Jemmett.
On a pu le voir également jouer Jean dans Un fil à la patte de Feydeau mis en scène par Jérôme Deschamps, Vladimir Karlovitch Rode dans Les Trois Sœurs de Tchekhov mises en scène par Alain Françon, Diomède dans Troïlus et Cressida de Shakespeare, mise en scène par Jean-Yves Ruf, Hippolyte, fils de Thésée et d'Antiope dans Phèdre de Racine mise en scène par Michael Marmarinos et Cléante dans Le Malade imaginaire de Molière mis en scène par Claude Stratz.