Alice ISAAZ et Camille RUTHERFORD dans « ROSALIE BLUM », premier film de Julien RAPPENEAU– Sortie le 23 mars 2016

Par : Rémi Castillo | Durée : 1min 44sec | Postée : Il y a 3 ans | Chaîne : Jeunes Talents du Cinéma
Partager | Exporter | 625 vues | Notez
 
Avec : Noémie Lvovsky, Matthias Van Khache, Anémone, Grégoire Oestermann, Jean-Michel Lahmi, Kyan Khojandi …
 
Vincent Machot connaît sa vie par cœur. Il la partage entre son salon de coiffure, son cousin, son chat, et sa mère bien trop envahissante. Mais la vie réserve parfois des surprises, même aux plus prudents... Il croise par hasard Rosalie Blum, une femme mystérieuse et solitaire, qu'il est convaincu d'avoir déjà rencontrée. Mais où ? Intrigué, il se décide à la suivre partout, dans l'espoir d'en savoir plus. Il ne se doute pas que cette filature va l’entraîner dans une aventure pleine d’imprévus où il découvrira des personnages aussi fantasques qu’attachants. Une chose est sûre : la vie de Vincent Machot va changer…
 
Alice ISAAZ est une comédienne française. Ses parents travaillant dans l'industrie pharmaceutique, elle s'orientait au départ vers des études scientifiques. Repérée pour un court-métrage, dans la rue, à Biarritz, elle décide finalement d'être comédienne.
Après quelques petits rôles en télé (Josephine Ange Gardien, Victoire Bonnot), le public la découvre dans La cage dorée, puis dans Fiston (où Kev Adams n’a d’yeux que pour elle) Les yeux jaunes des crocodiles (où elle joue la fille de Julie Depardieu) et dans La crème de la crème de Kim Chapiron.
 
Camille RUTHERFORD est née en 1990 à Paris. Son père est britannique et sa mère française. Bac en poche, elle est admise à 17 ans au conservatoire national supérieur de Paris.
Elle en sort diplômée en juillet 2011. Au théâtre elle a jouée notamment dans « L’origine du monde » de Sebastien Thiéry mis en scène par Jean-Michel Ribes au théâtre du Rond-Point, dans « Jeunesse sans Dieu » de Odon Von Horvath mis en scène par François Orsoni au théâtre de la Bastille et dans « Trois hommes verts », un spectacle pour enfants créé par Valérie Mrejen dans le cadre du festival d’Automne 2014.
Au cinéma, elle a tourné dans « Low Life » de Nicolas Klotz, rôle pour lequel elle est présélectionnée au César 2013, dans « Mary Queen of Scots » de Thomas Inbach sorti en salle début 2015 dans lequel elle interprète Mary Stuart et a occupé des petits rôles dans les films de Jean-Michel Ribes, Jean-Paul Civeyrac, Philippe Garrel et Abdellatif Kechiche.
Elle sera prochainement à l’affiche de « Jacqueline », premier long-métrage du jeune cinéaste new-yorkais Bernardo Britto, « Trois visages » le nouveau moyen-métrage de Christophe Loizillon et dans « Rosalie Blum » premier long-métrage de Julien Rappeneau.
« Heureusement qu’il y a l’appartement de mémé » est son premier court-métrage.
 
Fils de Jean-Paul Rappeneau, frère du musicien Martin Rappeneau, Réalisateur, scénariste, Julien RAPPENEAU commence par écrire le scénario de Mais qui a tué Pamela Rose ? d'Eric Lartigau, avec les humoristes Kad et Olivier... Le film est une affaire qui roule, du coup Julien Rappeneau les retrouvera pour le scénario d’un ticket pour l’espace
Quelques temps plus tard, il change radicalement de registre en écrivant le scénario de 36, quai des Orfèvres, film d'Olivier Marchal qui marque un renouveau dans le polar français. D'ailleurs, Julien Rappeneau travaille avec des réalisateurs renommés : Regis Wargnier ou Christophe Barratier. En 2008, il s'attaque à l'adaptation de la célébrissime bande-dessinée Largo Winch, avec Tomer Sisley dans le rôle-titre, avant de collaborer à l'adaptation de Faubourg 36 de Christophe Barratier. Les années suivantes, le scénariste continue l'aventure de l'adaptation avec Largo Winch 2 après avoir écrit la comédie avec Kad Merad RTT
En 2011, Julien Rappeneau co-écrit le biopic de Claude François de Florent Emilio Siri, Cloclo.