Garance MARILLIER et Rabah Naït OUFELLA dans « GRAVE », premier film de Julia DUCOURNAU – Sortie le 15 mars 2017

Par : Rémi Castillo | Durée : 1min 40sec | Postée : Il y a 9 mois | Chaîne : Jeunes Talents du Cinéma
Partager | Exporter | 468 vues | Notez
Avec Jean-Louis Sbille, Benjamin Boutboul, Virgil Leclaire, Ella Rumpf, Joana Preiss, Laurent Luca …
 
Interdit aux moins de 16 ans
 
Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.
 
Avant de se mettre à la comédie, Garance MARILLIER commence par la musique. Elle apprend le trombone et les percussions classiques au conservatoire du 11ème arrondissement. En 2009, elle commence le théâtre au sein de la compagnie Dyonis, puis entre au Cours Florent en 2010, et à l'Ecole du jeu en 2012.
En parallèle de ses études, elle commence à tourner dans des films. Elle fait la rencontre de la réalisatrice Julia Ducournau, qui la fait par la suite jouer dans la plupart de ses projets. Leur collaboration commence avec Junior (2011) qui est sélectionné lors de la semaine de la critique du festival de Cannes et vaut à Garance un prix d'interprétation au festival d'Aix-en-Provence, puis se poursuit sur le long-métrage Mange, la même année.
Garance apparaît de nouveau dans un film projeté à Cannes l'année suivante avec Ce n'est pas un film de Cow-boy. Elle continue à tourner dans des courts-métrages, notamment Solo Rex et Tout est permis en 2013, puis renoue pour la troisième fois avec la semaine de la critique à Cannes, avec le film Grave.
 
D'origines Algériennes, Rabah Naït OUFELLA est né à Paris en 1992. Très jeune il se distingue déjà dans les petites salles de rap parisiennes. C'est pendant l'année 2006, dans son collège Françoise Dolto, que le réalisateur Laurent Cantet le découvre et l'accompagne dans de nombreux ateliers d'improvisation.
C'est en 2006 également qu'il est retenu pour jouer son propre rôle dans le film Entre les Murs Palme d'or à l'unanimité du 61e Festival de Cannes en mai 2008.
Rabah se sent rapidement à son aise devant la caméra et débute à l'été 2008 le tournage de son second film "Au voleur", film réalisé par Sarah Petit, qui marque tristement la dernière apparition au cinéma de Guillaume Depardieu. Puis, il enchaine avec “Bandes de filles” de Céline Sciamma, et “Nocturama” de Bertrand Bonello.
 
Julia DUCOURNAU fait ses études à la FEMIS, dans le département scénario. Après l'obtention de son diplôme, elle écrit et réalise son premier court-métrage Junior, une comé­die fantastique sur l'adolescence, qui sort en 2011. Ce film fait le tour des festivals et obtient de nombreux prix, notamment pour son écriture et pour l'interprétation du premier rôle féminin. 
Ce premier film lui vaut d'être repérée à la semaine de la critique cannoise et lui permet de travailler sur un second, cette fois en tant que co-scénariste et co-réalisatrice. C'est la comédie noire Mange (2012), sur laquelle elle travaille avec Virgile Bramly et qui raconte l'histoire d'une ancienne boulimique, guérie et devenue avocate, qui croise un jour la route de celle qui la harcelait au lycée.
Elle commence en 2015 à tourner son nouveau long-métrage, prévu pour l'année suivante. Il s'agit de Grave, une comédie horrifique. Il est présenté à la semaine de la critique du festival de Cannes de 2016.