« L’AFFAIRE SK1 », le premier film de Frédéric TELLIER – Sortie le 7 janvier 2015

Par : Rémi Castillo | Durée : 2min 11sec | Postée : Il y a 4 ans | Chaîne : Jeunes Talents du Cinéma
Partager | Exporter | 11 vues | Notez
Avec Raphaël Personnaz, Stéphanie Slama, Nathalie Baye, Olivier Gourmet, Thierry Neuvic …
 
Paris, 1991. Franck Magne, un jeune inspecteur fait ses premiers pas à la Police Judiciaire, 36 quai des Orfèvres, Brigade Criminelle. Sa première enquête porte sur l’assassinat d’une jeune fille. Son travail l’amène à étudier des dossiers similaires qu’il est le seul à connecter ensemble. Il est vite confronté à la réalité du travail d’enquêteur : le manque de moyens, les longs horaires, la bureaucratie… Pendant 8 ans, obsédé par cette enquête, il traquera ce tueur en série auquel personne ne croit. Au fil d’une décennie, les victimes se multiplient. Les pistes se brouillent. Les meurtres sauvages se rapprochent. Franck Magne traque le monstre qui se dessine pour le stopper. Le policier de la Brigade Criminelle devient l’architecte de l’enquête la plus complexe et la plus vaste qu’ait jamais connu la police judiciaire française. Il va croiser la route de Frédérique Pons, une avocate passionnée, décidée à comprendre le destin de l’homme qui se cache derrière cet assassin sans pitié. Une plongée au cœur de 10 ans d’enquête, au milieu de policiers opiniâtres, de juges déterminés, de policiers scientifiques consciencieux, d’avocats ardents qui, tous, resteront marqués par cette affaire devenue retentissante : « l’affaire Guy Georges, le tueur de l’est parisien ».
 
Dans les années 90, Frédéric TELLIER, est assistant réalisateur sur des films de Elie Chouraqui, Barry Myers, José Pinheiro, Jean-Marie Périer ….
En 2005, sur le film d’Olivier Marchal, 36, quai des Orfèvres, il est conseiller technique et directeur artistique.
Pendant les années 2000, il réalise de nombreux téléfilms, comme Sauvage en 2003, Un flic (2006 et 2008), Obsessions en 2010, Les Robins des pauvres en 2001, ou encore Les Hommes de l’ombre en 2012.